Maïté Haran 01/05/2015

maité haran

Questions à Maïté Haran, ancienne grande joueuse du Club à paleta gomme trinquet et multiple championne de France avec Nicole Seilhan

1/Quand et où as-tu commencé à jouer à la pelote?

J’habitais Bidarray et j’ai commencé au trinquet de Baïgorry vers 18 ans, à pala ancha.

 

2/Y a-t-il des parties que tu gardes en mémoire ?
Les championnats féminins de pala ancha se déroulaient souvent au trinquet Saint Martin à Biarritz; j’y participais et j’avais l’habitude d’y passer tous les samedis après-midi à regarder les différentes parties.

 

3/Y a-t-il des joueurs (euses) qui t’ont marquée ?

Fanfan Prat: pour son charisme, sa capacité à maîtriser tous les instruments et avec quel succès !
Frédéric Olazagazti (joueur de xare de Luzean): fin joueur, infatigable, toutes ses trajectoires étaient très étudiées.
Ramuntcho Amestoy (xare, paleta gomme et de cuir, Luzean) : pour son jeu et sa longévité.
Chez les féminines:
Monique Dieudonné, une grande dame, pionnière de la discipline.
La marquise de Moratalla, pour sa personnalité, son calme, sa prestance sur et hors des canchas.
Les soeurs Larralde (Yvette et Denise, de la Noizbait d’Hasparren) pour les grands souvenirs de belles parties disputées contre elles lors des finales.

4/Et du côté des dirigeants (es) ?

Michèle Etcheto : notre entraîneur au Club; pour sa disponibilité, sa connaissance de la pelote, la finesse de ses analyses.
Germaine Casamayou lui a succédé. Elle fait preuve depuis de très nombreuses années d’un investissement important auprès de toutes les féminines après sa carrière de joueuse. Elle est très à l’écoute. J’aurais bien aimé suivre son exemple et pouvoir m’investir à mon tour comme entraîneur de pelote au sein du Club mais mes horaires de travail me l’interdisent.

5/Tout le monde se souvient de ton duo avec Nicole Seilhan.

Nous avons joué ensemble en compétition pendant une dizaine d’années avec de nombreux succès en Championnats du Pays Basque et de France ainsi que des sélections en équipe de France à l’époque où la pelote féminine débutait à l’International. Notre duo était très complémentaire. (Nicole derrière, et moi devant). On s’entraînait beaucoup avec les hommes ce qui nous a permis d’atteindre le haut niveau.
(Nicole Seilhan et Maïté Haran seront la même année en 1990 Championnes du Monde à Cuba, Championnes de France et du Pays Basque à paleta gomme trinquet.)